Poumons et asthme


Une étude épidémiologique conduite par l’Institut national pour la santé publique de Finlande sur 9 959 hommes et femmes durant une période de 24 années a permis de conclure que la consommation de flavonoïdes, provenant principalement des pommes, permettait de diminuer les risques associés au développement du cancer des poumons. La réduction du risque était particulièrement importante chez les plus jeunes et les non-fumeurs.
American Journal of Epidemiology, 1997, 146 : 223-230

Des chercheurs de l’Université d’Hawaii ont démontré par une étude épidémiologique qu’une augmentation de la consommation de quercétine, un flavonoïde que l’on retrouve en abondance principalement dans les pommes, était reliée à une réduction des risques associés au développement du cancer des poumons.
Journal of National Cancer Institute, Vol 92, No. 2, January 19, 2000

La consommation de pommes et de poires permettrait de se protéger contre l’asthme. Selon une étude australienne publiée en 2003 et portant sur les aliments et les nutriments, il a été possible de conclure qu’il existait une corrélation négative entre la consommation de pommes et de poires et l’asthme.
American Journal of Clinical Nutrition 2003; 78:414-21

Des chercheurs européens ont étudié la consommation d’aliments spécifiques lors de la grossesse et les impacts de ceux-ci chez les enfants nés de ces femmes.  Ils ont découvert que la consommation de pommes durant la grossesse a un effet protecteur chez les enfants contre le développement de l’asthme.
Thorax Online, Mars 2007