Sein


Une étude effectuée par des chercheurs de l’Université de Cornell a démontré que les phytonutriments contenus dans les pommes permettraient de réduire les risques de cancer du sein.  Ainsi, l’étude a permis de démontrer que l’incidence des tumeurs a été réduite de 17, 39 et 44 % chez des rats nourris avec une portion équivalente à une, trois et six pommes par jour.
Journal of Agricultural and Food Chemistry, Volume 53 Issue 6, 2341-2343, 2005